English (United Kingdom)French (Fr)
Home Wellness Articles Pregnancy La Technique Webster : Une technique destinée aux femmes enceintes.

La Technique Webster : Une technique destinée aux femmes enceintes.

Écrit par Jeanne Ohm, D.C.   
26 Juin 2008

Vous avez certainement vu la Technique Webster (cette technique chiropratique pour aider les femmes enceintes dont le bébé se présente par le siège) présentée dans la série télévisée à succès de La Chaîne pour Apprendre : « Une Histoire de Bébé ». Vous l’avez peut-être également lu dans le Magazine de la Maternité et dans La Profession de Sage-femme Aujourd’hui. Ou peut-être l’avez-vous vu sur internet ou en avez-vous entendu parler par des professionnels de l’accouchement. Peut-être des patients vous ont-ils posé des questions à son sujet. Mais qu’est-ce que c’est ?

La Technique Webster, découverte par le Dr Larry Webster, fondateur de l’ICPA, est un ajustement chiropratique spécifique destiné aux femmes enceintes. C’est une technique chiropratique qui a pour but de remédier aux causes de la contrainte intra-utérine.

Connue tout d’abord sous le nom de « Technique de Webster sur la Contrainte in-utero » ou « la Technique de Retournement du Siège de Webster », le Technique Webster a été développée par le Dr Webster en 1978. Pendant 30 ans, elle a été très efficace pour soulager la contrainte intra-utérine et permettre au bébé de se mettre dans la meilleure position possible pour l’accouchement.

Qu’est-ce que la contrainte intra-utérine ? La contrainte intra-utérine est définie comme toute force externe au fœtus qui gène, voire bloque son mouvement normal. Elle peut empêcher le fœtus de se mettre dans la position fœtale et de naître par voie vaginale, résultant alors en une césarienne. Aujourd’hui, environ 13% des accouchements par césarienne sont dus à une présentation par le siège.

En 1985, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a proposé une limitation du taux de césariennes à un plafond acceptable de 15%. Ce chiffre est basé sur les taux de césariennes des pays ayant les taux de mortalité périnatale les moins élevés au monde. En 1991, ce chiffre est adopté comme le but à atteindre pour l’an 2000 par le Département Américain de la Santé et des Services Sociaux.

Actuellement, environ 4,6% des grossesses uniques finissent en présentation par le siège. Notons que le taux de mortalité périnatale avec présentation par le siège est environ quatre fois plus élevé que celui d’une position par le sommet. La plupart des fœtus se retourneront avant la 34ème semaine. Néanmoins, il arrive que certains d’entre eux ne le fassent spontanément qu’après cette date critique.

Diminuer le nombre de césariennes dues à des présentations par le siège est la stratégie qui a été proposée pour atteindre l’objectif du Concours Des Gens Sains 2000. Cet objectif est d’avoir un taux de césariennes inférieur à 15% Il est d’autant plus important d’empêcher la contrainte intra-utérine, et donc les accouchements par césarienne, dans la mesure où l’on sait que 22% des accouchements se font par césarienne aux Etats-Unis. Au Canada, le recours aux césariennes varie entre 15 et 22%, selon la Province. La Technique Webster est un moyen chiropratique de diminuer le nombre de césariennes dues aux présentations par le siège.

Pratiquer le Technique Webster comprend une analyse de la relation entre les os pelviens. Elle comprend également une correction des biomécanismes anormaux grâce à un ajustement chiropratique léger du sacrum (Etape 1). Cela comprend aussi une analyse et un soulagement de tensions ou spasmes spécifiques du muscle abdominal (Etape 2). Ces deux étapes ont pour but d’ôter les causes musculosquelétales de la contrainte intra-utérine, elle-même pouvant être la cause d’un accouchement par césarienne.

Il est important de préciser que la Technique Webster ne doit pas être mal interprétée. Elle n’est pas une pratique obstétrique. La Technique Webster est une technique chiropratique spécifique qui a pour but de soulager une condition musculosquelétale spécifique et qui rentre bien dans le champ de pratique des Chiropraticiens. A aucun moment le Chiropraticien n’essaie de changer la position du fœtus, comme cela est fait lors d’un retournement par manipulation externe. C’est pourquoi aucune personne non-formée à la Technique Webster ne devrait s’essayer à l’utiliser.

De plus, il ne faudrait pas confondre la Technique Webster avec d’autres techniques « chiropratiques de retournement du siège » non certifiées et non sûres.

L’ICPA, fondée par le Dr Larry Webster, détient la seule base de données de Chiropraticiens qualifiés pour une utilisation correcte de la Technique Webster. De plus, l’ICPA offre actuellement les seuls cours qui permettent de donner aux chiropraticiens la garantie de sa bonne utilisation.

La sensibilisation croissante à la Technique Webster montre l’intérêt grandissant pour des Docteurs formés à la Technique Webster. Grâce à sa capacité à rendre les accouchements plus sûrs et plus faciles pour la mère et l’enfant, beaucoup de soignants en unité obstétrique cherchent activement des Docteurs en Chiropratique spécialistes de cette technique. Tous les jours, l’ICPA reçoit un grand nombre de demandes de références.

Si vous souhaitez trouver les références d’un Chiropraticien formé à la Technique Webster, visitez le site de l’ICPA.